1-855-527-1277

Est-ce parce que les pères s’intéressent moins au parcours scolaire de leur enfant que les mères? Serait-ce parce que, traditionnellement, les volets « santé » et « école » ont toujours été davantage sous la responsabilité des mères et que, encore aujourd’hui, elles hésitent à laisser leur place au père?

Toujours est-il que, même si les hommes sont de plus en plus impliqués, il y avait une nette dominance de progestérone lors de la première réunion de parents que nous venons d’avoir à l’école de mon plus vieux.

Chroniques

Toutes nos chroniques

Les propos et opinions exprimés dans ces chroniques n’engagent que leur auteur.

Shares
Share This